Contre-indications à un voyage en haute altitude (>2500m)

Voici un aperçu non‐exhaustif des contre‐indications médicales qui sont incompatibles avec un voyage en haute altitude . Le tout ne remplace pas une évaluation faite par un professionnel de la santé qualifié.
Si vous présentez une des conditions médicales suivantes, il se pourrait que votre expédition en haute altitude comporte des risques qui soient trop importants pour votre santé.
MALADIES CARDIAQUES ET VASCULAIRES IMPORTANTES OU INSTABLES :
• Maladie coronarienne non contrôlée (angine de poitrine, infarctus…)
• Insuffisance cardiaque non compensée
• Maladie cardiaque congénitale (de naissance)
• Hypertension pulmonaire
• Anomalie des vaisseaux pulmonaires
• Troubles de circulation artérielle des membres inférieurs
• Hypertension artérielle sévère non contrôlée
MALADIES DU SANG :
• Anémie à cellules falciformes (avec histoire de crises)
• Anémie importante
• Troubles de coagulation sévère
MALADIES NEUROLOGIQUES :
• Antécédents ischémiques cérébraux (AVC, ICT…)
• Épilepsie instable (ou non traitée), (malformation artérioveineuse cérébrale ou anévrisme).
MALADIES PULMONAIRES :
• Maladie pulmonaire obstructive chronique (bronchite chronique, emphysème) modérée à sévère
AUTRES :
• Grossesse actuelle à risque élevé
• Antécédents psychiatriques majeurs antérieurs et actuels : psychose, dépression … (surtout dans le cadre d’une expédition prolongée)
• Antécédents d’oedème pulmonaire ou cérébral de haute altitude antérieurs à répétition
• Diabète non contrôlé
• Toute condition médicale significative non contrôlée

Contre-indication relatives: cas individuels à considérer en fonction de l’état physique et psychologique du voyageur, de l’activité de l’altitude envisagée (évaluation plus approfondie à prévoir):
• Maladie coronarienne contrôlée (angine, infarctus…)
• Hypertension artérielle ou artério‐sclérose contrôlée modérée
• Antécédents psychiatriques mineurs
• Épilepsie ou maladie convulsive
• Maladie pulmonaire chronique modérée
• Diabète
• Obésité morbide
• Insuffisance hépatique
• Insuffisance rénale
• Présence de caractéristiques de cellules falciformes
• Apnée du sommeil ou trouble de la respiration lié au sommeil
• Grossesse, surtout le 3ème trimestre
• Nourrisson (< 18 mois)
• Antécédents d’oedème pulmonaire ou cérébral de haute altitude
• Chirurgie ou irradiation de l’artère carotide
• Fibrose kystique
• Arythmie cardiaque importante
• Maladie cérébro‐vasculaire
• Rétinopathie diabétique (maladie de la rétine de l’oeil)
• Kératotomie radiale

Adapté de :
‐ Richalet et Herry, Médecine de l’alpinisme et des sports de montagne, 4ème édition,
Masson 2006
‐ Thomas E. Dietz and Peter Hackett : Travel Medicine, Chap 38, 2004

Source: www.cliniquesantevoyage.com

Tarmed

Navigateur Tarmed                             assurance sociale et facturation

Source FMH

Par ex. la 00.0020 est limitée à 2 par séance.
Pour les enfants de moins de 6 ans ou les personnes de plus de 75, elle sera remplacée
par la 00.0025 qui sera limitée à 4 par séance.
Pour les cas plus difficiles (qu’il faudra mentionner dans le dossier et motiver auprès
de l’assurance (?)), elle sera remplacée par la 00.0026 qui sera limitée à 4 par séance.

00.0410 Petit examen par le spécialiste de premier recours (15 min) est remplacée par 00.0415 Petit examen par le spécialiste de premier recours, par période de 5 min. Elle est limitée à 6 fois par période de 3 mois et à 3 fois par séance.
 00.0420 Examen complet par le spécialiste de premier recours (25 min) est remplacée par 00.0425 Examen complet par le spécialiste de premier recours, par période de 5 min. Elle est limitée à 10 fois par période de 3 mois et à 5 fois par séance.

De plus, des positions séparées ont été créées au niveau des positions tarifaires 00.00410 (–> 00.0415), 00.00430 (–> 00.0435) et 04.00010 (–> 04.0015) pour les enfants < 6 ans et les personnes > 75 ans et pour les patients nécessitant plus de soins. Ces prestations sont limitées de manière plus
Frequently Asked Questions – FAQ TARMED – Modification pour le 1er janvier 2018 état: 2 novembre 2017
6/12
retour à l’aperçu
généreuse. Les raisons de la nécessité de plus de soins doivent apparaître dans le dossier du patient et la nécessité de plus de soins être motivée vis-à-vis de l’assureur.

Différenciation pour les «prestations en l’absence du patient»
La position tarifaire 00.0140 «Prestation médicale en l’absence du patient (y compris étude de dossier), par période de 5 min» est supprimée et remplacée par les nouvelles positions tarifaires suivantes:
 00.0141 Etude de dossier, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0142 Obtention d’informations auprès de tiers, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0143 Renseignements donnés aux proches ou à d’autres personnes de référence du pa-tient, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0144 Discussions avec des thérapeutes et des soignants, en l’absence du patient, par pé-riode de 1 min
 00.0145 Envoi chez un médecin consultant, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0146 Etablissement d’ordonnances ou prescriptions en dehors des consultations, visites et consultations téléphoniques, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0147 Prestations diagnostiques d’instituts de pathologie, d’histologie ou de cytologie, en l’absence du patient, par période de 1 min
 00.0148 Tumorboard en l’absence du patient, pour les personnes au-dessus de 6 ans et de moins de 75 ans, par période de 1 min
Les nouvelles positions différenciées pour les prestations en l’absence du patient sont globale-ment limitées à 30 fois par 3 mois (auparavant 12 fois à 5 min par période de 3 mois).

Précision de l’interprétation des suppléments en cas d’urgence
Les médecins et les institutions visées à l’art. 36a LAMal peuvent continuer de facturer les indemnités forfaitaires de dérangement en cas d’urgence.
Les critères d’urgence applicables jusqu’ici pour l’indemnité forfaitaire de dérangement en cas d’urgence A (lu-ve 7-19, sa 7-12) sont complétées d’un point. Le nouveau critère ajouté est que, lors d’un contact direct entre médecin et patient, l’indemnité est applicable pour chaque patient qui présente ou pour lequel il n’est pas exclu qu’il présente un trouble des fonctions vitales. Elle est aussi applicable en cas de maladie aiguë, de traumatisme ou d’intoxication qui provoque ou qui peut provoquer la lésion d’un ou plusieurs organes. Dans le domaine de la psychiatrie, on partira du principe qu’il s’agit d’une urgence en cas d’état d’excitation, de mise en danger de soi-même ou d’autrui, de troubles de la conscience ou d’états stuporeux catatoniques. Lorsqu’il n’y a pas contact direct entre médecin et patient (p. ex. téléphone), les critères actuels restent appli-cables.
Pour les indemnités forfaitaires de dérangement en cas d’urgence B et C (lu-di 19-22, sa 12-19, di 7-19 et lu-di 22-7), les critères d’urgence sont complétés de sorte que, lors d’un contact direct entre médecin et patient, le traitement immédiat doit être jugé médicalement nécessaire par le spécialiste. Lorsqu’il n’y a pas contact direct entre médecin et patient (ex. téléphone), les critères actuels restent applicables, c.à.d. que le traitement immédiat est médicalement nécessaire et/ou jugé manifestement nécessaire par le patient, ses proches ou des tiers. En plus, la fenêtre temporelle pour les indemnités forfaitaires de dérangement en cas de consultation ou visite pressante F (lu-ve 19-22, sa 12-19, et di 7-19) est étendue aussi à samedi avant-midi (7-12).
Adaptations de l’interprétation en cas de ponction et prise de sang par du personnel non médical (00.0715 et 00.0716)
Dans l’interprétation des positions tarifaires 00.0715 (ponction veineuse pour prise de sang, toute localisation, par du personnel non médical) et 00.0716 (prise de sang capillaire, toute localisation, par du personnel non médical), la limitation disant que celles-ci ne peuvent être pratiquées que par le personnel du laboratoire de cabinet médical dans le cadre du diagnostic en présence du patient est supprimée. La prise de sang par du personnel non médical peut aussi être facturée si l’analyse s’effectue dans un laboratoire extérieure et pas dans le cabinet médical.
Précision de l’interprétation de la position tarifaire «Instruction du patient par le spécialiste pour lui apprendre à effectuer lui-même des mesures ou des soins, par période de 5 min» et tarification dans l’unité fonctionnelle salle de consultation
La prestation est désormais tarifée dans l’unité fonctionnelle salle de consultation (0001) et non plus dans l’unité fonctionnelle salle d’examen et de traitement, médecine de premier recours (0022). De plus, l’interprétation est précisée.

00.0510 conseils (consultation spécifique)
Consultations en matière
– de diététique: réduction de poids; lors de diabète, d’hyperlipidémie ou d’autres maladies du métabolisme; prescription et discussion de régimes.
– d’assistance sociale: information sur les institutions sociales (aide communale, spitex, hôpital de jour, institutions d’assistance, etc.).
– de rééducation: après accident, infarctus du myocarde, attaque cérébrale et en cas de maladie chronique; information sur les objectifs et le contenu de la rééducation, motivation.
– de toxicomanie: prévention des abus de médicaments et de drogues; discussion du problème, indication de solutions possibles et motivation à s’y engager.
– de médecine sportive: entraînement, limites d’effort.
– d’allergologie: explication des mesures prophylactiques individuelles d’exposition, instructions de comportement en cas de maladie allergique (y compris set d’urgence).
– d’ergonomie: hygiène du dos et des articulations dans la vie privée et professionnelle; chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, comportement pour ménager les articulations, moyens auxiliaires particuliers à leur disposition. Les consultations comprennent des renvois à des brochures, à des centres d’information et à d’autres institutions spécialisées, telles que groupes d’entraide, mais pas la mise en contact avec ces institutions.

00.0610 instruction
Pour expliquer au patient l’utilisation ou la manipulation de moyens techniques auxiliaires (injections, inhalation, bougirage, sonde gastrique, cathéter vésical, etc.)

00.0050 info avant intervention
Discussion et information sur l’intervention prévue (déroulement, chances et risques), y compris la constitution d’une documentation suffisante sur la tenue de l’entretien.

00.0520 cons psychosoc 5′
=> Documenter
=> Max 12x/séance

00.0415 petit status
Petit status Par 5 minutes,  Max 6x/3 mois, 3x en une consultation pour les personnes au-dessus de 6 ans et de moins de 75 ans.
La prestation comprend au moins:
– la mesure du poids et éventuellement de la taille,
– un examen général d’orientation,
– un examen (cursif) de la peau, de la bouche et des dents, du pharynx et de la gorge, de la membrane du tympan (enfant),
– un examen physique des organes thoraciques,
– la prise du pouls et de la pression sanguine (adultes),
– un examen physique de l’abdomen.

00.0425 grand status
Par 5’, Max 10x par 3 mois, Max 5x dans une consultation

00.0420 Examen complet par le spécialiste de premier recours

Cette position tarifaire comprend le petit examen par le spécialiste de premier recours (en entier) et au moins 4 compléments à choix de la liste ci-après ou toutes les parties de l’examen d’orientation neurologique.

1. Compléments:

– inspection des yeux à la lumière directe, inspection à la lampe à fente, fondoscopie (avec ophtalmoscope manuel);
– acuité visuelle et champ visuel (doigt), éventuellement vision des couleurs et stéréoscopie (échelles optométriques, doigt);
– examen simple de l’ouïe (chuchotement de chiffres ou audiométrie de dépistage, éventuellement tests au diapason);
– rhinoscopie antérieure ou otoscopie;
– examen neurologique partiel (deux parties de l’examen d’orientation neurologique ou un examen neurologique régional, par exemple du bras);
– examen d’orientation de l’appareil locomoteur;
– examen physique des vaisseaux, y compris éventuel Doppler CW;
– status des ganglions lymphatiques, examen physique de la thyroïde;
– examen d’orientation génital externe;
– toucher rectal, y compris un examen éventuel de la prostate.

2. Parties de l’examen d’orientation neurologique:

– nerfs crâniens, y compris un examen cursif du champ visuel;
– motricité spontanée, tonus musculaire et force brute des membres;
– réflexe des tendons des membres (au moins 4 paires);
– tests de coordination, y compris le test de marche;
– signes pyramidaux;
– sensibilité superficielle et profonde.

Particularités de la pratique du médecin
– Patients lourds / âgés
– Clientère très ancienne ou très récente
– Territoire d’intervetnion particulièrement large / visite à domicile
– Conseils diététiques et nutritionnels
– Toxicomanes, traitements à la méthadone
– Traitements médicaux plus intenses
– Troubles psychiatriques, psychosociaux ou psychosomatique
– Patients étranger / ne parlant pas la langue